Échappée Belle 2018, en poste montagne

4 jours intenses et épuisants en Belledonne, sans courir un kilomètre ! C’est possible 🙂

  • Jeudi:
    • Trajet voiture Briançon -> Allevard -> Aiguebelle
    • Cours de Yoga par Elena
    • Dodow 4h dans le gymnase avec les coureurs
  • Vendredi
    • Trajet -> Chamrousse le Recoin
    • Montée au PM1 à la frontale
    • Pointage des coureurs + photos au PM1, bifurcation lac David
    • Resdescente, trajet -> Presles avec courses au milieu
    • cuisson des merguez et côtes de porc, garé sur la piste forestière
    • minuit: montée au col de la Perche pour être en poste, en solitaire: Elena dort dans la voiture
  • Samedi:
    • 1h30: début du shift, dans le sac de couchage (dans le sursac). Doudoune, capuche, gants… Nuages, froid. Passage de Chris à 2h45, poursuivants à 35mn puis toutes les 20-30mn jusqu’à la relève à 9h30: Jean-Paul et Jean-Louis me remplacent.
    • Je vais à la rencontre d’Elena qui monte au PM. On se fait un café puis elle se metau boulôt, pour 12h d’affilée à pointer les coureurs sans bouger, emmitouflée dans le sac de couchage.
    • Je vais chercher le ravito: plus de 25kg sur le dos pour remonter de la voiture au col. 2 bouteilles de vin rouge (des hautes-alpes), du fromage, dont 1 tome de vache-brebis (des hautes alpes, 1.6kg), les merguez, côtes de porc précuites, du saucisson, du mélèze, des chips, des compotes, des tas de trucs quoi… Et une tente.
    • Pointage sporadique la journée, interpellation de coureurs, encouragements, photos, grignotage, apéros, coups de pied aux culs…
    • Grosse ambiance au fur et à mesure que la journée avance… Avec le renfort de Cédric, la musique de Jean-Paul… Et la température qui recommence à chuter => faut danser !
    • Sauvetage d’un coureur mal en point: je suis ai laissé ma doudoune et mon sac de couchage pour qu’il puisse se réchauffer au sec dans notre tente. Rire étouffés derrière moi quand des sons de vomissements retentissent, alors que je vais voir son état. Tout va bien il a pas nické mon matos 😀
    • Elena trouve une place chez les collègues JP & JL. J’oubli toute notion de sieste, c’est parti pour une seconde nuit blanche…
  • Dimanche:
    • 1 ou 2h du mat, plus de musique (plus de batterie), JP part se coucher. Cédric reste avec moi et on galère à se réchauffer mais on tient bon !
    • vers 5h du mat’, je crois, les serre files arrivent et notre coureur mal en point a repris du poil de la bête, il repart avec les serre files pour se faire rapatrier
    • commatage avec Elena dans notre tente en pente à 5%, retenu par son tissu (froid), jusqu’à 7h30
    • ranger tout le bordel, refaire les sacs, redescendre à la bagnole
    • trajet -> aiguebelle, rendre le matos, voir les potes sans avoir la force de rester avec eux à discuter
    • trajet -> briançon

C’est pas du trail, mais c’est un sacré ultra quand même !

L’année prochaine: vers une 4ème intégrale ? j’y songe… 😉
En attendant, mon Ultra Tour des Écrins, c’est ce mercredi !

vik

L'auteur

Communément appelé "Vik" sur Internet et les "off", Sébastien Bocahu sur les résultats de compétition... Ma pratique sportive résulte de mes besoins de voyages et d'aventure, et mon goût du jeu avec les éléments et les aspérités naturelles.

One thought on “Échappée Belle 2018, en poste montagne”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *