Mont de la Coche version nawak avec Kevin

Une bonne sortie (nawak) avec Kevin

On avait prévu le Mont de la Coche, une redescente sur le refuge d'Orgeval pour remonter sur la Pointe de Chaurionde... On a finalement très peu respecté la trace prévue (sic) et n'avons fait que le Mont de la Coche.

Pas de Regrets cependant, c'était très bien là haut, et la redescente vers Orgeval aurait été compliquée (encore de bons névés en faces nord).

Je me suis fait avoir par le niveau de zoom sur carte IGN numérique (chemin s'arrête) + la lisibilité en zoom moins important (chemin continu mais très peu visible) et l'absence de chemin sur openstreetmaps: il semble tout à fait possible d'aller attaquer le Mont de la Coche depuis le Nant Fourchu, face ouest, sans faire de bitume... Il existe des chemins.

Qu'ayant loupés sur la carto, donc, j'optai pour du hors sentier dans la forêt pour retrouver le chemin plus loin, afin d'éviter la route et du détour important.

Finalement nous avons continué dans cet esprit on grimpant au Mont de la Coche hors sentier là aussi, dré dans le pentu vers la falaise, dans une pente herbeuse à très fort dénivellation: pente moyenne de 39% sur 500m de dénivelé... avec des passages jusqu'à 50%.

A ne pas faire par temps humide, et comme nous, en fin de période de fonte de neige... On était pas fiers et avons progressé bien prudemment et lentement, pour finir par faire un peu de varappe en longeant la falaise pour remonter sur le col, puis sur le Mont de la Coche.

S'ajoute à ce "nawak" le fait que j'avais oublié de changer de chaussures en partant: je portais ma vieille paire de route comptabilisant plus d'un an de service: une vrai savonnette.

Tout est bien qui fini bien cependant, après une progression extrêmement lente nous arrivons au sommet et profitons d'une vue magnifique sur les sommets des "Bauges devant" et des massifs plus alpins plus éloignés.

La dent d'Arclusaz et le Pecloz, prévus au programme du 28 mai, sont encore pas mal enneigés. La Pointe de Chaurionde nous nargue, séparée de nous par un chemin peu engageant dans des éboulis de rochers emportés par la fonte de neige, et des névés encore bien importants.

Le colombier, point haut du GR73 le week end prochain, a l'air plus dégagé.

Le retour s'effectue cette fois ci sur le chemin que l'on aurait dû prendre à la montée, avec une dernière partie de hors sentier pour couper dré dans la pente pour ce qui apparaît comme seule alternative à un long détour de bitume.

Et le torrent à traverser, bien entendu :-), pour le plus grand plaisir de Kevin !

Le refuge nous ayant fait faux bond, on se retrouve devant un Berthoud, avec de l'abondance à la place de la tome des Bauges. Tout se perd !

  • La dent d'Arclusaz, et son alpage verdoyant

  • Dré dans le névé !

  • Kevin le pourfendeur de névés

  • ça grimpe sec...

  • Oh bha dis oh ! on est presque sous la barre rocheuse là

  • Le Mont de la Coche est là bas à gauche

  • Arclusaz à droite, Pecloz à gauche, me semble t-il

  • Vu d'ici la descente sur le fil n'a pas l'air engageante

  • Reste encore de bons névés

  • Même assez bas, par endroits

  • Mont de la Coche droit devant !

  • STOP ! Wrong way !

  • C'est quand même un super beau coin !

  • Pour Orgeval, on est sensés passer là dessous...

  • A l'aise le Kevin ! Pas traumatisé par notre petite escapade printanière ;-)

  • La Pointe de Chaurionde

  • La Pointe d'Arcalod

  • Pfff, ça a l'air galère pour rejoindre le refuge quand même...

  • Usfie !

  • Mise en perspective

  • Kevin comme un bambin dans une flaque de boue

  • Don't try this at home...

  • C'est propre vu de loin, mais à ne pas conseiller !

Loading more...