5j d'automne dans Belledonne

Après un week-end de 3 jours avec deux nuits à la belle étoile en Chartreuse en septembre, Elena et moi repartons en vadrouille, un peu plus longtemps, dans Belledonne et en dormant à l’abri, cette fois, pour éviter de souffrir du froid malgré des températures très clémente pour une fin octobre.

Le plan vaguement esquissé s'effondre lorsque nous apprenons le retard de notre train, que nous avions failli louper. Pas de départ d'Allevard, nous commencerons notre périple de Lancey.

Une première journée au profil difficile: ça ne fait que monter, pour 1500m de dénivelé positif sur environ 15km, mais égayée par une météo excellente, une végétation bien colorée dans cet automne bien installé, et des... Châtaignes !

Nous en ramassons une quantité astronomique, malgré le poids de nos sac déjà bien conséquent.

Une chienne désobéi à son maître et nous rejoint une seconde fois, pour faire une rando avec nous. Nous lui donnerons le surnom de Mirabelle, et elle restera à nos côtés pendant 2 jours !

Notre premier lieux de bivouac, le habert des Sabottes, est déjà occupé avec un père et ses deux fils. Il y fait déjà bien chaud lorsque nous arrivons à la tombée de la nuit, et je reprends des forces avec un mont d'or entier sur patates réchauffés sur le poêle, qui permet également de cuire le sarrasin et les saucisses vegétariennes d'Elena et une bonne portion de nos châtaignes.

Nous passons la seconde nuit au habert du Mousset, très spartiate, mais qui nous apporte un abri bien calme. Pour se tenir au chaud, nous faisons un stock de bois impressionnant (plus de 3h de glane et de découpe) et brûlons tout dans la soirée ou au matin. Ce qui permet de faire cuire le sarrasin, les saucisses, des châtaignes, et mon magret de canard.

Malgré que nous l'ayons nourrie à coup de châtaignes, pain au miso, et gras de canard, Mirabelle nous fausse compagnie au petit matin.

Nous rejoignons le habert des Jarlons pour la 3eme nuit. Comme depuis le premier jour, nous profitons d'un crépuscule puis d'un aurore splendide, ici devant les massifs de la Chartreuse et des Bauges. Difficile de trouver de la place pour avaler les saucisses entre les shortbreads et les... châtaignes ! J'étais déjà parti bien chargé en nourriture, et nous avons rajouté de quoi nourrir un régiment :D

Bien remis après une bonne nuit et une petite distance les deux précédents jours, nous décidons d'allonger un peu et de faire un tour au lac Blanc. Cet endroit est splendide, et par ces conditions météo, c'est la fracture de rétine !

Les pics et la croix de Belledonne se reflètent dans le lac, dont la couleur est particulièrement sympathique ce jour ci.

Nous retournons au habert des Sabottes pour la dernière nuit, déjà occupé par un couple - décidément, cet endroit est très fréquenté ! - avant de repartir pour la civilisation vers 5h du matin, pour profiter de l'ambiance de la nuit et du lever du jour.

  • Pas de doute, l'automne est là !

  • Les couleurs sont ravivées par le soleil couchant

  • Mer de nuages devant la Chartreuse, et au loin, les Bauges

  • Pause contemplative

  • Jean Collet droit devant

  • Habert du mousset, notre 2eme lieux de bivouac

  • Un voile cache pudiquement le sud de la Chartreuse

  • Elena devant notre 3eme lieux de bivouac, le habert des Jarlons

  • Petit déjeuner :) !

  • Coucher de soleil sur la vallée du Grésivaudan

  • Le lac Blanc

  • Petite pause bien méritée dans un bel endroit !

  • Piège !

  • Les pics de Belledonne et le lac Blanc

  • Chamechaude aux aurores

Loading more...